Conseils, Morphologie

La beauté est dans l’œil de celui qui regarde…Ah bon ?

En cette journée de la femme, je voulais échanger avec toi sur cette fameuse expression « La beauté est dans l’œil de celui qui regarde ».

Au travers du post Instagram en carrousel ci-dessous, j’évoque le sujet et retrace les différentes images de la femme « parfaite » projetées par la société depuis plus d’un siècle.

Si tu veux un peu plus de détails et préfères le format texte, tu peux retrouver une retranscription juste après le post Instagram.

 « La beauté est dans l’œil de celui qui regarde »
Cette expression veut nous faire comprendre que le concept de « beauté » est subjectif, en clair ce que tu peux trouver beau, un(e) autre peut le trouver moche.

Jusque-là, je n’ai pas de souci sur le principe.
Mais si ton regard a été faussé, peut-on encore parler de subjectivité ?

Le canon de beauté, tu connais ?
Le canon de beauté désigne les normes d’une époque donnée déterminant ce que l’on appelle « la beauté parfaite » et par opposition ce qui ne l’est pas. En clair, si en tant que femme, tu ne corresponds pas aux normes de beauté déterminées par ton époque et ta société alors tu n’es pas belle. Un peu rude quand même…non ?!

Par exemple en Asie, le canon de beauté est une femme claire et mince, ce qui n’est pas du tout le cas au Brésil, où l’on préfère les femmes bronzées avec des formes. Donc si l’on prend des raccourcis, on dira qu’en Asie, une brésilienne sera considérée comme moche et vice versa.

C’est compliqué n’est-ce pas ?
Malheureusement c’est la réalité que nous vivons au quotidien, relayée par la télévision, les magazines, la mode et aujourd’hui les réseaux sociaux. La femme se voit imposer des diktats de beauté par la société dans laquelle elle évolue.

Le miroir de la beauté imposé par la société
Afin que tu comprennes mieux ce que je veux t’expliquer, je te propose de retracer l’évolution du « canon de beauté » de la femme sur ces dernières décennies.

De 1910 à 1920, on passe de la « Gibson girl » à la « Flapper girl ».
La « Gibson girl » est la Kim Kardashian de l’époque, c’est une femme à la taille fine avec une morphologie en X (Épaules dans le même alignement que les hanches et une taille marquée), elle a un ventre plat aidé par le port d’un corset, et a des formes proéminentes (poitrine, hanches et fesses voluptueuses).

La « Flipper girl » de son côté est tout à l’opposé, elle a une morphologie en H (Épaules et hanches dans le même alignement, et la taille très peu ou pas marquée). Elle est mince et porte une coupe garçonne.

L’absurdité…
Remarqué qu’il n’y a que 10 ans d’écart entre ces deux « Canons de beauté », ce qui veut dire que si vous correspondiez à la « Gibson girl » en 1910, alors vous étiez considérée comme « belle », et dix ans plus tard, vous ne l’étiez plus si l’on prend en compte les nouveaux standards de beauté de 1920.

De 1930 à 1940, on passe de la femme « Jean Harlow » à la « Screen Queen ».
La « Jean Harlow » a un corps sculpté et galbé avec des formes subtiles et naturelles, alors que la « Screen Queen » a une morphologie en X, utilise des épaulettes pour élargir ses épaules et porte un soutien-gorge torpille, elle a un look très féminin avec des touches masculines, elle porte le pantalon.

De 1950 à 1960, on passe de la femme « Pin-up » à « La Petite ».
La « Pin-up » est illustrée par Marylin Monroe, une femme avec une morphologie X, une grosse poitrine et des hanches pulpeuses. Tout le contraire de « La petite » qui est une femme de petite taille avec une petite poitrine et des hanches étroites.

De 1970 à 1980, on passe de la femme « Relax » à « Super Model »
La femme « Relax » est incarnée par Farrah Fawcett, une femme grande et mince avec une morphologie en V (Épaules plus larges que les hanches). La femme « Super Model » est représentée quant à elle par Jane Fonda, une femme très grande, mince et musclée.

De 1990 à 2000, on passe de la femme « Waif » à « L’amazone »
La femme « Waif » est d’une minceur extrême avec des courbes inexistantes, elle est incarnée par des mannequins comme Kate Moss. Elle s’oppose à la femme « Amazone », abdos visibles, teint hâle avec des formes, telles Britney Spears ou encore Angelina Jolie.

2010 : « La Curvy girl »
La « Curvy girl » comprenait par-là, une femme avec des courbes. Incarnée par Kim Kardashian, elle a une morphologie en X avec des formes imposantes (poitrine, hanches et fesses).

Et aujourd’hui ?
On retrouve aujourd’hui différents modèles de femmes en taille, en corpulence ou en poids, car les choses commencent à changer. Mais les femmes continuent toujours de se comparer autant et leurs complexes se multiplient de jours en jours. Par exemple, beaucoup pense que la meilleur morphologie est celle en X, mais j’aurais l’occasion dans quelques temps de te prouver le contraire 😁

Tu penses toujours que la beauté est dans l’œil de celui qui regarde ? 😅

Comme tu as pu le constater, les standards de beauté de la femme ont changé tous les 10 ans depuis un siècle. Stéréotypée, sexualisée, on lui a imposé l’image qu’elle a de son corps et de sa beauté ! Comme sa vision a été altérée, faussée, il est difficile pour elle de définir ce qui est beau et donc d’apprécier Sa beauté.

Si tu as fait attention à l’évolution des canons de beauté, tu as dû remarquer qu’on a commencé en 1910 avec la « Gibson Girl » pour arriver en 2010 avec la « Curvy girl », ces deux modèles de beauté ont les mêmes caractéristiques, c’est donc un éternellement recommencement.

Et si tu veux te conformer aux diktats de la beauté, tu te retrouveras à vouloir changer de corps tous les 10 ans, au point de vouloir faire de la chirurgie esthétique car tu estimeras que tu as trop petite poitrine…

Alors comment faire ? 😱
Il faut que tu dises que ton corps est parfait, et t’aimer comme tu es, accepter celle que tu es car tu es Sublime. Les médias te montrent beaucoup de femmes que tu trouves belles, alors qu’en fait, elles n’ont rien de plus que toi, elles savent juste se mettre en valeur.

Et toi sais-tu te mettre en valeur ?
Connais-tu ton style, ta morphologie et colorimétrie ?
Sais-tu comment associer tes vêtements entre eux ?

Dis-moi tout en commentaire 👇

Back to list

2 thoughts on “La beauté est dans l’œil de celui qui regarde…Ah bon ?

  1. Sabrina dit :

    Bonjour Marine, félicitations pour cet article, j’apprécie tes recherches et ce bon dans l’histoire. Nous les femmes nous avons tendance à se comparer aux autres cela vient souvent des médias qui nous influencent mais aussi de l’éducation que nous avons reçu. La question est peut être Qu’est-ce qu’une femme ? Pendant longtemps l’objectif de la femme était d’être suffisamment séduisante pour attirer le regard masculin. Aujourd’hui il y a des revendications féministes de toutes sortes. Mais quand on regarde les médias j’ai l’impression que l’on est toujours à cette objectif d’il y a des siècles. Ton challenge est grand pour permettre à toutes ses femmes de chercher à se plaire à leurs propres yeux en premier et en toute sincérité et avec bienveillance.

    1. Marine dit :

      Merci beaucoup pour ton commentaire Sabrina ! Effectivement l’éducation que nous avons reçu joue un grand rôle dans notre vision de nous même, pas plus tard qu’hier, j’échangeais sur le sujet avec une de mes Sublimes coachées. C’est très paradoxal effectivement, on à l’impression d’avancer tout en reculant, mais je pense que l’essentiel est de faire une action à notre échelle ! J’aime beaucoup cette question que tu poses et je vais la poser sur Instagram afin d’avoir des retours !
      Merci encore 😀

Laisser un commentaire